Nouvelles


Café Economique du 17 02 2016 : Transition Energétique - par LeWebmaster le 31/03/2016 17:27

LA TRANSITION ENERGETIQUE

ROLE DE LA REGION AQUITAINE-LIMOUSIN-POITOU CHARENTE dans la RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS .

CONTEXTE

En France, les bâtiments représentent 46 % de la consommation nationale d'énergie finale et 23 % des émissions de gaz à effet de serre.

C'est donc un secteur très influent à la fois sur le dérèglement climatique et sur le déficit actuel de la balance commerciale consécutif aux importations énergétiques. Il apparaît comme un secteur où l'action est prioritaire.

Les deux principales menaces parfaitement identifiées qui pèsent aujourd'hui sur l'humanité sont :

  • la fin de l'énergie facile et bon marché associée à la pénurie énergétique naissante
  • le changement climatique.

La COP 21 l’a mis en évidence : l'action à mener en direction du climat ne peut être différée ; elle doit être immédiate et de très grande ampleur.

La transition énergétique vers de plus faibles consommations et un système de production énergétique renouvelable et pérenne est la seule solution.

Dans ce contexte d'urgence, le bâtiment et notamment le logement existant apparaît comme le premier secteur dans lequel il est possible de progresser rapidement sur le plan de la maîtrise de l'énergie et des émissions de gaz à effet de serre. Il n’est besoin d'aucune rupture technologique pour commencer. Il s'agit plutôt de mettre en place les outils stratégiques nécessaires.

Cette stratégie aurait par ailleurs un intérêt social évident : il y a en France 8 millions de personnes en situation de précarité énergétique. Avec la hausse programmée du prix de l’énergie, de plus en plus de Français seront dans l’incapacité de payer leurs factures. La rénovation des bâtiments est la seule réponse à apporter à cette situation d’urgence.

DEUX ACTIONS ONT ETE SUCCESSIVEMENT ENTREPRISES PAR LE GOUVERNEMENT

- Le Plan bâtiment durable national (PBDn) pour la concertation et l’émergence de propositions innovantes,

- Le Plan national de rénovation énergétique (PNRE) pour les actions concrètes dans le cadre du Plan d’urgence pour le logement et leur suivi.

En Région, la déclinaison de ces plans en région fait l’objet d’un co-pilotage Etat-Région.

Le Plan national de rénovation énergétique (PNRE) prévoit la mise en œuvre des mesures suivantes :

  • Guichets uniques, pour l’information des particuliers,
  • Ambassadeurs de la rénovation énergétique, dans le même but,
  • Financement de la rénovation des logements privés,
  • Rénovation énergétique des logements sociaux avec l’éco-PLS,
  • Professionnalisation de la filière pour maîtriser ses coûts et sa qualité.

UNE DECLINAISON REGIONALE (TERRITOIRE DE L’EX-AQUITAINE) AMIBITIEUSE

Elle a conduit à développer un scénario de rénovation à moyen terme de 39 200 logements par an, représentant 10 milliards de travaux supplémentaires en dix ans, par rapport à un scénario au fil de l’eau, et la création de 8600 emplois dans le bâtiment.

RENOVATION ENERGETIQUE DU LOGEMENT : COMMENT S’Y PRENDRE ?

  • Par où commencer ? Quel coût ? Quelles aides ?
  • Quels travaux pour realiser des economies immediates ?
  • Ma chaudière est bientôt à changer, dois-je la changer ou d’abord isoler ?
  • Je vends ma maison classée E, F, G : comment ne pas subir une dévalorisation ?
  • J’achète une maison classée E, F, G : comment la remettre à niveau ?
  • Ma maison est une passoire thermique : quelle(s) action(s) est(sont) la(les) plus efficace(s) ?

LES INTERVENANTS

  • Christelle Tessier : Chef du Service Logement Habitat au Conseil régional, chargée de l’opération « RENO’AQT »
  • Xavier Pujos : Ingénieur Energéticien, spécialiste de la transition énergétique

A partir de cette question :

 Comment  chacun peut devenir acteur de la rénovation énergétique ?

Plusieurs axes de réflexion sont développés.

  1. Intervenir auprès des artisans.

L’enjeu est de faire venir et intervenir les artisans sur l’ensemble du chantier et les coordonner. Pour cela, il faut vérifier  que les artisans soient performants. Notons 2O % seulement sont Reconnus Grenelle de l’Environnement (label RGE) en Aquitaine. Il faut aussi envisager de pouvoir leur  proposer des formations.

  1. Informer.

Début Mars 2016 sera mise en place une plateforme  (RENO’ACT) sur le site de la Région  visant à informer les différents acteurs concernés :

  1. Les maires des communes
  2. Les artisans
  3. Les aquitains.

  1. Faire un bon diagnostic.

Avant d’engager les travaux de rénovation énergétique, le citoyen doit être informé  qu’un AUDIT ENERGETIQUE doit être fait. En agissant sur la transition énergétique, on va aussi agir sur le plan économique dans le moyen ou long terme. (coût approximatif d’un audit énergétique par un bureau d’étude sérieux, avec préconisations adaptées : 800 – 1200 euros).

Comment trouver un bon diagnostiqueur ? Une liste de bureaux d’études figurera sur la plateforme de la Région.

DOCUMENTS ANNEXES :

PHOTOS DE LA SOIREE :